Design des symboles routiers en France

Paris JCdecaux gare du nordLes panneaux directionels à caissons lumineux ou non lumineux ornent la ville de Paris depuis les années 1970 environ. Ils sont construits par JCDecaux qui a en même temps un accord sur le marché publicitaire.

Ils se reconnaissent par l’épaisseur du caisson qui dépasse les trente centimètres. Des panneaux gros comme des dictionnaires qui en 2016 ne vieillissent désormais plus très bien. Rares en France, je ne les ai vus qu’à Rouen et Suresnes, hors de Paris. Ce sont ailleurs en milieu urbain des panneaux en caissons, mais moins épais.

On voit principalement une version préliminaire de l’écriture « Caractères L1 » et L2, ainsi que de manière secondaire, d’une police étant possiblement Clarendon italique (URWClarendonTOTLig). Il y a une liaison entre les anciens panneaux Michelin et les panneaux actuels par l’utilisation des polies et de ces matériaux.

Paris JCdecaux gare de l'estAutre exemple de panneau directionnel à Paris. En France, l’utilisation de l’écriture Caractères L1 est réservée aux communes. Sauf à Paris, où l’écriture indique des quartiers ou des infrastructures importantes, notamment « Châtelet », « République », « Porte des Lilas », « Périphérique »… ou encore « Stalingrad ». Mis à part le symbole historique du lieu, c’est, par extension, le nom de ce personnage qui a pris place en ville.

dscf1025-2

Un autre exemple à proximité de la gare Montparnasse.

Paris caissons illuminés

A partir des années 80, la calligraphie s’harmonise en France et à Paris avec les panneaux à caissons restant à produire. Beaucoup de panneaux à caissons sont lumineux la nuit.

dscf1288-2

L’épaisseur des panneaux à caissons à Paris.

Paris caissons 201x

 Au XXIe siècle, l’uniformité passe peut-être à autre chose. Ce panneau à caissons n’a pas l’envergure de ceux qui l’ont précédé à l’heure où la municipalité dissuade l’usage de la voiture.

Paris crue 2016

Une dernière vue sur ces panneaux à caissons qui auront une fois connu une crue de la Seine, avant la fermeture quasi définitive des voies sur berge en 2016.

p_20160525_092706-2

Une évolution récente des panneaux parisiens indiquant les lieux publics accessibles à pied.

p_20160728_190214_hdr-2

Un autre type d’indications dans la même ville.

dscf2650

Les indications pour cyclistes avec les numéros de routes.

dscf2748

C’est lors de la construction de l’aéroport de Roissy que la typo Frutiger fut crée, très connue dans le milieu du design, il faut croire que le milieu d’ADP qui l’a fait naître l’a complètement abandonnée pendant les années 2010.

capture-decran-284

Voilà comment c’était avant, cela introduisait un peu de variation.

dscf0915

Les panneaux à caissons, moins imposants ou tout autant se retrouvent dans les villes de province, et ont longtemps été choisis comme mobilier urbain, comme ici à Tulle.

dscf3461-2

Des formes assez arrondis aux panneaux, ici à Chartres.

Sables d'olonne

Ici aux Sables d’Olonne, pour indiquer des hôtels00, en Helvetica.

dscf0944aLes panneaux type JCDecaux se trouvent rarement en milieu rural, même si ce lieu est en continuité de l’urbanisation, à Égletons.

img_033k5

En rase-campagne, il ne s’agit pas de panneaux à caissons, mais de double panneaux si nécessaire.

P_20160618_172819_CV-3

Ces panneaux se sont bien installés depuis les années 80.

dscf1765

Dans le Loir-et-Cher, ce type de panneau indique les fermes isolées.

apnneau campagne

Mais certains vieillissent un peu mal.

dangeau

Un simple panneau de marque SES (Tours) avec une vieille borne Michelin en béton.

img_0223-2

Certains villages, rares, conservent leurs anciens panneaux Michelin.

dscf1795

Un collège à Mondoubleau avec un modèle crée à partir de la typographie Caractères L1.

Chartres Panneaux rues

Des plaques de rues à Chartres. La couleur blanche leur donne une esthétique sans fioriture. A gauche, utilisation de « Caractères L1 » et à droite, nouvelle version avec une police plus proche de l’Helvetica.

dscf0517-2

Utilisation de la police Caractères dans l’imitation des anciens panneaux de rue à Paris.

T3

Un panneau des années 30, 40 ou 50, écriture inconnue.

dscf1673

Bornes fleurissant la Voie de la Liberté, implantées vers 1947.

Mairie de Paris

Plutôt que de continuer à écrire « Mairie de Paris », la ville cherche peut-être a écrire simplement « Paris ».

P_20160714_063659_CV

La SNCF utilise de plus en plus la police « Achemine ». Est-on sûr que « adios y hasta luego a la SNCF » est une bonne traduction ?

caves meudonnaises

Enfin à Meudon voilà une enseigne très vieille qui résiste au temps dans une petite indifférence, aucune information ne permet de retrouver sa date sur Internet, depuis mes petites recherches. Pas même une carte postale. XIXe siècle sans doute, mais quand ? et combien de temps résistera t-elle ?

Viroflay café

Encore une vieille enseigne à Viroflay, années 40 ou 50.

Article initialement publié en septembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.